Fascination


 
AccueilPortailFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un p'tit plongeon ne fait pas de mal [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Esmée Cullen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 109
Age : 24
Localisation : Derrière toi, sur ta gauche, sur ta droite, je suis partout à la fois...
Date d'inscription : 18/11/2008

MessageSujet: Un p'tit plongeon ne fait pas de mal [Libre]   Mar 25 Nov - 16:45

J'écoutais depuis plusieurs heures la douce mélodie que jouait mon cher fils sur son somptueux piano à queue. J'aurai pu rester là, assise dans le grand fauteuil du salon, et pourtant, j'avais une brusque envie de sortir prendre l'air. Je détournai le regard d'un des nombreux tableaux de la magnifique demeure pour le poser sur l'unique horloge des Cullen. 2h30. Un peu trop tôt pour aller se balader dans les bois. Non que je doutais de ma force et de mon don iné pour le combat (même si je préfère de loin le pacifisme). Je décidai de m'accorder un énième moment d'intimité pour me plonger dans un bon bain. Je me levai d'un bond, gravis les escaliers à toute allure puis me dirigeai vers la salle privée de Carlisle et moi. J'abaissai doucement la poignée, poussai d'un geste délicat la porte pour ensuite, avancer dans l'immense pièce peinte de multiples tons de bleus, et claquer la porte de bois. Je tournai rapidemment le verrou puis me précipitai vers le robinet pour laisser couler l'eau chaude à son maximum. Je versai quelques huiles essentielles de roses et de jonquilles. J'avais toujours eu ce plaisir d'humer ces parfums. Leur association donnait un résultat incroyable que je ne cessais d'apprécier. Après une dizaine de minutes d'attente insoutenable, je fermai le robinet pour m'installer dans la confortable baignoire. Les murs s'étaient imprégnés des délicieuses odeurs de mon bain parfumé. La calme régnait dans la pièce, me permettant ainsi de bien pouvoir me détendre. Il me fallut employer l'énergie de tout mon corps et repousser les limites de mon courage pour vider l'eau de la baignoire et me sècher. Je me vêtis d'une légère robe de soie couloir or, de sorte de mettre encore plus le teint de ma peau en valeur. De plus, je savais parfaitement que mon mari aimait particulièrement cette tenue. Je l'avais porté lors d'une de nos nombreuses excursions en amoureux. J'aimais me faire belle pour Carlisle et ne cessais de le faire tourner en bourrique grâce à mon charme irrésistible. Je filai alors dans la pièce d'à côté. Le temps d'un bref regard sur le paysage qu'offrait ma chambre, pour que je me retrouve un dixième de seconde plus tard, devant ma modeste garde-robe, en comparaison avec celle de ma petite Alice. Je selectionnai une paire d'escarpins en parfait accord avec ma robe. Je redescendis au rez-de-chaussée puis allai en direction de la cuisine. Je regardai spontanément ma montre d'or blanc, qui m'avait été offerte par mon tendre époux et m'affolai de l'heure qu'il était. 11h28. Le temps était si vite passé et j'avais le projet d'aller faire un tour à la piscine cet après-midi. Je préparais soigneusement mes affaires, mettant mon maillot de bain favori et ma serviette fétiche dans mon sac de plage. Je n'avais pas encore un grand besoin de m'abreuver de sang animal donc me contentais de laisser un petit mot sur la table de la cuisine pour avertir ma petite famille au cas où ils me chercheraient. Je me saisis des clefs de ma smart roadster bleu clair (énième cadeau de Carlisle), pris au passage mon sac, mis une veste longue (pour cacher ma peau) et marchais d'un pas rapide en direction de la voiture. Je m'enfonçai dans ma siège conducteur, et démarrai ma superbe automobile. Je roulais comme une folle sur les petites routes qui me menèrent très vite jusque devant les grilles de la piscine publique. Je montrai ma carte d'abonnement et me précipitai pour étaler ma serviette sous un chêne. Des dizaines d'humains s'égayaient dans l'eau tiède, à s'éclabousser, se noyer, se courser. J'esquissai un tendre sourire en voyant cette scène. Des personnes de tout âge étaient couchées sur l'herbe verte, exposées en plein soleil. J'observai les alentours des yeux puis étalai ma serviette au sol, en dessous d'un arbre. Je choisis ma place avec stratégie pour ne pas effrayer les humains présents. Je me déshabillai d'un vif geste pour me retrouver rapidemment en maillot de bain. Je m'allongeai, observant les feuilles du magnifique chêne. Je me laissais bercer par le bruit de l'eau et les cris des petits enfants qui s'amusaient. Comme c'était doux de venir ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://totalmoa.skyrock.com/
 
Un p'tit plongeon ne fait pas de mal [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et ça fait saigner mon coeur [Libre]
» Jack Fatigué, fait un malaise cardiaque [LIBRE ]
» Je suis nue bordel! - LIBRE
» QUE FAIT L'ETAT?
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fascination :: Port Angeles :: Port :: Piscine-
Sauter vers: